Il y avait tellement de possibilités que je ne savais tout simplement pas laquelle choisir. Il ne me restait plus que quelques mois avant le bac et tout le monde semblait déjà savoir ce qu’ils feraient l’année prochaine. Si seulement on pouvait me laisser une année de plus pour y réfléchir ou tester une de ces carrières.

A seulement 17 ans, la pression était énorme de ne pas se tromper. Si cela arrivait, je serais coincée dans une carrière que je n’aimerai pas jusqu’à la fin de ma vie. Du moins c’est ce que je pensais. Je ne savais pas encore que j’allais changer de carrière aussi souvent et que ce ne serait pas si compliqué. Et pour une jeune fille de 17 ans, j’avais le sentiment de prendre le risque d’aller en prison à vie sans chance de  sursis.

Je rêvais de devenir architecte, secrétaire trilingue, concierge dans un grand hôtel, danseuse, chanteuse, etc. J’hésitais entre aller en école de commerce, de danse, de communication, en BTS ou je ne sais quoi d’autre encore. Et surtout je n’avais aucune idée de comment j’étais supposée faire ce choix avec le peu que je savais de ce à quoi ressemblerait ma vie une fois que j’aurais validé un de ces diplômes.

Alors on a eu une idée…

Avec ma sœur on a eu l’idée de créer une structure qu’on aurait appelé « Une année pour réfléchir » (oui je sais il y avait encore du boulot sur le nom!). Notre idée était de proposer aux jeunes comme nous, tout juste sortis du lycée et ne sachant pas encore quoi faire par la suite, une année entière pour explorer, tester et trouver ce qu’on voulait faire de nos vies. Nous avions imaginé un programme complet qui nous aurait permis de découvrir différents métiers, de faire des stages, et qui aurait proposé du vrai conseil en orientation (pas l’heure arrachée à cette pauvre conseillère qui n’avait juste pas le temps de faire correctement son boulot). En gros on voulait créer ce dont on avait besoin.

Une année était un choix arbitraire. On se disait que cela nous laisserais beaucoup de temps pour expérimenter tout en nous permettant de retourner à l’école dès le mois de septembre suivant en n’ayant « perdu » qu’une seule année. Mais ce que nous ne savions pas à cette époque c’est qu’une seule année ne suffirait pas. Encore moins que 15 ans plus tard ma sœur et moi même, serions en train de remettre en question nos choix professionnels et que nous aurons à le faire encore et encore.

Mais l’élément le plus important dans cette histoire c’est que nous n’avons absolument rien fait pour transformer cette idée en réalité. Alors oui, bien sur nous n’avions que 17 ans, et nous ne connaissions rien au marché du travail et à l’orientation et il n’est pas surprenant qu’on se soit découragées. Pourtant ce n’est pas une raison suffisante pour ne rien faire quand on a une idée. Ce que nous ne savions pas à l’époque c’est que nous aurions pu créer un petit projet pour tester notre idée.

1AA9897112

Tester vos idées

Bien qu’il soit important de se poser certaines questions avant de prendre une décision qui pourrait engager plusieurs mois (ou même années) de votre vie, ce n’est pas non plus la solution d’attendre d’avoir tout planifié et prévu avant de se lancer. Parce que vous n’avez simplement pas toutes les informations nécessaires pour prendre votre décision, car c’est en testant que vous saurez.

Honnêtement si je n’avais pas tenté de devenir danseuse professionnelle, je n’aurais pas su que je n’étais pas assez passionnée pour en faire mon métier. Si je n’avais pas fait deux stages en tant qu’attachée de presse, je n’aurais pas su que ce n’était absolument pas un métier pour moi. Et plus récemment si je n’avais pas commencé ce blog, je n’aurais pas su que j’aimerais ça.

Mon approche pour tester une idée ressemble donc à ça :

Etape 1 : Tester

Essayez quelque chose que vous voulez vraiment faire ou qui attise simplement votre curiosité. Cela peut être une voie professionnelle qui pourrait vous intéresser, un projet ou une idée de business que vous avez ou simplement un nouveau sujet que vous aimeriez approfondir.

  • Fixez vous une durée pour tester (de quelques jours à quelques mois), quelque chose qui ne soit pas trop long pour que vous ne vous sentiez pas dépassé ni ne soyez tenté de procrastiner, mais suffisamment pour que vous puissiez vous rendre compte si ça vous plait ou non.
  • Commencez petit. Si votre rêve est d’organiser un festival de musique et d’humour comme un de mes clients, mieux vaut transformer cela en un petit projet qui peut être mis en place assez rapidement dans le temps que vous vous êtes donné. Ce ne sera donc pas un énorme festival, mais une soirée avec deux groupes de rock et 2 humoristes. Ce ne sera pas un programme d’un an pour faire son choix d’orientation, mais un programme de quelques jours pour rencontrer des personnes inspirantes.

Donc quelque soit votre test, fixez vous un cadre de temps, un objectif raisonnable, jouez avec et amusez vous.

Etape 2 : Réfléchir

Maintenant que votre test initial est terminé, réfléchissez à ce que vous avez aimé et moins aimé. Peut être que vous pensiez au départ que l’organisation serait fun, mais en fait c’était horrible. Peut être que vous appréhendiez de prendre la parole devant un groupe d’inconnus, mais vous vous êtes vraiment éclaté à le faire. Quel que soit l’aspect qui vous a plus ou déplu, remarquez le et envisagez des alternatives. Il y a plein de façons de faire les choses et peut être que la manière collectivement acceptée ne vous convient pas et qu’il vous faut trouver la votre.

Etape 3 : Recommencer

Alors vous pouvez décider quoi faire de ce test. Soit vous décidez de poursuivre votre projet, tout en l’adaptant à votre personnalité, c’est à dire en laissant tomber les parties que vous n’avez pas appréciées et en gardant celles qui vous ont plu le plus. Soit vous abandonnez complètement ce projet, parce que même si l’idée était bien sur le papier, elle ne vous convenait vraiment pas. Dans ce cas, poursuivez votre route et expérimentez avec une autre idée.

 

Comment j’ai appliqué ce process à Why Only One?

Mon premier test a été réalisé pendant le 30 Day Challenge organisé par John Williams en novembre 2014. J’ai commencé petit en créant ce blog et en partageant les histoires de personnes multi talents et j’ai adoré. Mais au fond de moi je savais que je voulais transformer ce blog en un moyen d’aider les personnes curieuses à trouver leur chemin vers une vie qui leur convienne, même si je ne savais pas encore comment je pourrais bien faire ça.

  • J’ai commencé à écrire sur d’autres sujets pendant quelques mois (intéressant)
  • J’ai changé le rythme de mes publications (écrit tous les jours puis une fois par semaine) et j’ai même arrêté d’écrire en pensant que ça me permettrait d’avoir une vision plus claire (raté)
  • J’ai testé une méthode de coaching sur plusieurs cobayes volontaires (j’ai adoré)
  • J’ai animé un atelier lors du festival Cohome en janvier dernier (top)
  • J’ai même réussi à avoir mon premier client officiel (Génial)

De chaque test, j’ai beaucoup appris et transformé ma façon de faire. Et je le fais encore.

D’autres tests sont en cours et c’est l’une des raisons pour laquelle je n’ai rien écrit depuis le début de l’année (d’ailleurs merci d’être encore là à me suivre !).

Préparez vous donc à d’autres changements, et de nouvelles choses à venir dans les prochains mois.

 

Et vous ?

Dîtes moi en commentaire quels projets vous avez testé dernièrement, ou envisagez de tester. J’adore connaître les projets des autres et peut être même que moi ou un autre lecteur peut vous aider !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>